Et Charlie, elle fait comment pour apprendre d’autres langues ?

« Les enfants sont comme des éponges »

Alors, tout de suite, on a envie d’imaginer Bob l’éponge essayant d’apprendre une autre langue… Mais en fait, il s’agit d’une définition très imagée, pour dire que nos petits loulous ont la capacité d’apprendre une langue étrangère avec beaucoup plus d’aisance qu’un adulte. 

Selon Stanislas Dehaene, psychologue cognitiviste et neuroscientifique, le cerveau d’un enfant est organisé car il contient des connaissances innées, ainsi que des algorithmes sophistiqués d’apprentissage…Bon, en bref, l’apprentissage est plus facile pour un enfant. Mais je rajouterais ici, facile, oui, si l’enfant est confronté régulièrement au sujet. Dans notre cas, ce sont les langues étrangères.

Mais ce n’est pas fini. Des études ont démontré que le meilleur moment pour apprendre deux langues est avant l’âge de 7 ans. Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Apprendre une autre langue étrangère n’est certainement pas une chose facile. Surtout si on ne voit dedans qu’un intérêt personnel. Il faut avant tout y voir un instant de partage entre deux ou plusieurs individus. Et c’est encore mieux lorsque c’est avec un enfant.

On me demande souvent, mais comment faites-vous en étant une famille franco-française ? ou encore pourquoi ?

D’accord pour la première question. Mais la deuxième, je m’interroge, pas vous ? 

Dans un monde qui évolue continuellement, qui s’internationalise, et qui devient de plus en plus métissé, du fait de nos différentes cultures, apprendre une langue reste primordiale. Il s’agit de la porte d’entrée de la culture. Une fois passé le pas de cette porte, l’intégration en devient beaucoup plus simple.

Alors, comment ça se passe à la maison avec la petite Charlie?

Le fait d’avoir une Maman passionnée par les langues étrangères et qu’elle soit entourée de personnes d’origines variées facilite un peu la tâche. 

Mais concrètement, que faisons-nous à la maison ? Nous parlons français avec Charlie depuis sa naissance dans l’objectif d’intégrer l’anglais petit à petit. Nous avons commencé avec l’anglais à ses 2 ans.

Je m’arrête un instant sur le « nous », comme son Papa et Moi. Il faut bien comprendre qu’il s’agit d’un projet de famille et qu’il ne fonctionnera que si tout le monde joue le jeu. Car oui, à cet âge, apprendre une langue doit rester un jeu. 

Nous l’avons donc inscrite à des ateliers hebdomadaires en anglais durant un an où elle a pu découvrir la langue de manière très naturelle par le jeu et la lecture avec d’autres copains. Tout en continuant la lecture du soir en anglais avec Maman :-).

Ceci n’était qu’un apéritif, on est bien d’accord ! 

Je n’arrêterais pas de le répéter, le jeu est important pour que l’apprentissage ne devienne pas une corvée pour l’enfant. Avec les conseils d’Isabelle Barth-O’Neill, Fondatrice du Multilingual Café et spécialiste du plurilinguisme, nous avons intégré complètement l’anglais durant le petit-déjeuner. Et celui qui oublie aura un gage ! Qui a déjà fait 10 pompes?…c’est papa !

Il ne s’agit pas d’une recette miracle, comme nous n’attendons pas que Charlie nous fasse des phrases complètes en anglais. La compréhension orale est pour le moment la priorité. Ensuite, viendra les vrais échanges, patience…

Photo by Aaron Burden on Unsplash

Ses débuts dans une école internationale

Les choses « sérieuses » ont réellement commencé à ses 3 ans et ses grands débuts dans une école internationale nommée Advena Domi, dirigée par Mme Kinjal DAMANI, Docteure en Sciences de l’Éducation de l’Université de Rouen, s’inspirant de différentes méthodes actives type Montessori, Freinet et Steiner qui s’adaptent aux matières et à la personnalité de chaque enfant.

Voilà, c’est parti pour une immersion totale avec des professeurs bilingues et des camarades de classe venant de différents horizons. A l’école, c’est anglais pour tout le monde ! Bon, un peu d’espagnol aussi, mais on en reparle après ;-).

L’apprentissage de chaque matière se fait de manière ludique et dans les deux langues, soit en français et en anglais. 

En 3 mois seulement, nous avons pu observer une rapidité de compréhension de la part de Charlie et une certaine aisance à prononcer en anglais certains mots comme le nom des couleurs ou des animaux.

Ceci est évidemment un partage d’expérience concernant le bilinguisme dans notre maison. Il existe certainement d’autres exemples tout aussi fructueux dans d’autres familles, donc il ne faut pas hésiter à se renseigner et à partager l’information, of course !

3 Commentaires sur “Et Charlie, elle fait comment pour apprendre d’autres langues ?

  1. Cibee aka LaTchi says:

    Inspirant pour le petit-déjeuner en anglais ! Notre fils aussi ira en école bilingue pour un apprentissage en douceur. Quelques lectures en anglais aussi quand l’envie nous vient 🙂 (qu’une seule fois pour le moment ! Il aura 2 ans demain :))

  2. Pingback: Panique !! Mon enfant mélange les langues…par Isabelle Barth - La boîte de Charlie - French for Kids

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *